Cure thermale Gynécologie

Cure thermale Gynécologie

La cure thermale « gynécologie » est une alternative naturelle et efficace dans la prise en charge de certaines pathologies. Pour soulager les douleurs pelviennes, notamment liées aux règles et aux syndromes prémenstruels, aider à la cicatrisation et restaurer le bien-être des patientes, la cure « gynécologie » propose des soins à l’eau thermale aux propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. 

La cure thermale « gynécologie » permet en outre aux patientes d’échanger sur leurs maux et d’apprendre à les gérer au quotidien. L’éducation à la santé conseille par exemple sur la diététique ou l’activité physique. 

Plusieurs stations thermales d'Occitanie proposent également des cures adaptées aux femmes enceintes.

Les affections

Les stations thermales d’Occitanie proposent des cures « gynécologie » et peuvent accueillir les patientes souffrant d’endométriose, de dysménorrhée, d’algie pelvienne, de séquelles des traitements de cancer du col utérin et de l’ovaire, et les patientes ménopausées. 

L’endométriose

L’endométriose est une inflammation de l’endomètre qui se manifeste principalement par des douleurs chroniques, des saignements abondants au moment des règles, une grande fatigue, ou des sautes d’humeur. Aucun traitement médicamenteux ne permet de guérir cette maladie évolutive qui augmente le risque d’infertilité. La médecine thermale aide à réduire les douleurs et les saignements.

La dysménorrhée

La dysménorrhée se caractérise par des douleurs pendant les règles causées par des contractions de l’utérus. Les médicaments anti-inflammatoires et les contraceptifs hormonaux peuvent lutter contre ces douleurs. La cure thermale est un complément thérapeutique qui permet aussi de soulager ces douleurs et de prendre moins de médicaments. 

Cure thermale Gynécologie

L’algie pelvienne

L’algie pelvienne se manifeste par des douleurs aigües dans la région du pelvis, du bassin, dans le bas du ventre et la zone génitale. Les douleurs peuvent être révélatrices de plusieurs affections génitales, urinaires, digestives ou ostéoarticulaires. La cure thermale peut contribuer à les réduire.  

Les séquelles des traitements de cancer de l’utérus ou de l’ovaire

Les femmes en rémission de cancer ont parfois des séquelles telles que des douleurs, des cicatrices, une variation de poids… La cure thermale augmente le confort corporel, lutte contre les douleurs et apporte des conseils en nutrition par exemple. 

La ménopause

L’arrêt des règles et de la sécrétion d’hormones sexuelles par les ovaires caractérisent la ménopause. Ce changement hormonal inévitable entraîne des symptômes variables d’une femme à l’autre : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, troubles du sommeil, de l’humeur, sécheresse des muqueuses, etc. La cure thermale permet de réduire ces symptômes. 

Cure thermale Gynécologie

Les soins

Grâce à ses vertus antalgiques, l’eau thermale est un moyen alternatif à la prise de médicaments. Pour certaines affections, comme l’endométriose, l’eau minérale naturelle riche en soufre accélère la cicatrisation des plaies causées par l’inflammation et soulage les douleurs. 

Les techniques externes de soins sur le rachis et le pelvis (douches, pulvérisations, cataplasmes de boues) sont des soins fréquents comme les techniques internes au niveau du vagin telles que les irrigations, les pulvérisations ou les douches vaginales. 

Les bains salés avec irrigation vaginale font aussi partie des soins proposés pour une action décongestive et antalgique sur le col de l’utérus.  

L’effet sédatif des eaux minérales naturelles conjugué à un environnement propice au repos et au bien être apportent une prise en charge globale et bénéfique sur le long terme. 

Stations qui proposent la cure thermale gynécologie